Actualité

USAGES D’ALCOOL, DE TABAC ET DE CANNABIS DES ÉLÈVES FRANÇAIS À 16 ANS

Un échantillon de 2 800 élèves dans 202 établissements a été interrogé en 2007

Tous les quatre ans, l’enquête ESPAD (European School Survey on Alcohol and Other Drugs) est menée concomitamment dans plus de 35 pays européens auprès des élèves âgés de 16 ans. Ceux-ci sont interrogés sur la base d’un questionnaire commun centré sur les usages, attitudes et opinions relatifs aux substances psychoactives.

Cette enquête est réalisée en France sous la responsabilité scientifique de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et de l’unité 669 de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)*.

Menée en 1999, puis en 2003, l’enquête a été renouvelée au printemps 2007 dans 202 établissements auprès de quelque 2 800 élèves. Les résultats ici présentés permettent de connaître les niveaux d’usages des trois substances psychoactives les plus diffusées et de cerner les évolutions les concernant. Des éléments relatifs au mode de vie des adolescents interrogés sont également délivrés. L’ensemble de ces données sont détaillées dans le numéro 64 de Tendances1. Les résultats au plan européen seront rendus publics au premier semestre 2009.

§ Consommation régulière d’alcool en hausse mais ivresses stables

Le produit a été expérimenté par près de 9 élèves de 16 ans sur 10 mais seuls 13 % déclarent en consommer régulièrement, c’est-à-dire au moins dix fois au cours des 30 derniers jours. Les garçons sont deux fois plus nombreux que les filles dans ce cas. Ces chiffres de consommation régulière sont en nette augmentation par rapport à 1999 et 2003 (respectivement 8 et 7 %) Concernant les ivresses , dont les niveaux sont stables sur l’ensemble de la période 1999-2007, près d’un jeune sur deux de 16 ans déclare avoir déjà été ivre au cours de sa vie et près d’un tiers au cours de l’année écoulée. Ils sont 4 sur 10 à déclarer avoir bu plus de 5 verres en une même occasion au cours des 30 derniers jours. La répétition de ce type de consommations reste cependant rare (3 % seulement disent l’avoir fait au moins 10 fois au cours des 30 derniers jours).

Concernant les boissons favorites des jeunes de 16 ans, il s’agit dans l’ordre des bières, du champagne et des spiritueux.

§ Recul confirmé du tabagisme quotidien

Les résultats 2007 confirment la baisse du tabagisme déjà observée en 2003. A 16 ans, six adolescents sur 10 (58 % des garçons et 61 % des filles) déclarent avoir déjà fumé une cigarette au cours de leur vie : ils étaient près de 8 sur dix en 1999 (79 % des filles et 75 % des garçons). L’usage quotidien est également en net recul : il est passé de 31 % en 1999 à 17 % en 2007. Sur la dernière période, la baisse apparaît plus marquée parmi les filles passant de 24 à 16 % entre 2003 et 2007, alors qu’elle se limite à deux points chez les garçons (de 20 à 18%)

§ Baisse des niveaux d’usage de cannabis

L’expérimentation de cannabis concerne en 2007 trois élèves de 16 ans sur dix (31 %), soit une légère baisse par rapport à 1999 (35 %). Une décrue plus nette s’observe toutefois pour les consommations régulières (plus de 10 usages par mois). La part des usagers réguliers de cannabis est de 3,4 % en 2007 après 5,5 % en 1999 et 6,1 % en 2003. Les garçons sont toujours plus consommateurs de ce produit et l’écart entre les sexes augmente avec la fréquence de consommation. La baisse de l’usage régulier est également plus marquée chez eux (les chiffres 2003 et 2007 sont respectivement de 8,7 % et 5 %) que celle observée parmi les jeunes filles (3,7 à 2 %)

§ Diminution de la polyconsommation d’alcool, de tabac et de cannabis

En dix ans, la proportion de jeunes qui ont expérimenté deux substances (essentiellement alcool et tabac) a nettement baissé de 37% (1999) à 27 % (2007) ; la proportion de ceux qui ont expérimenté les trois substances (alcool, tabac et cannabis) est passée de 33 % (1999) à 29 % (2007). Durant cette même période, on constate aussi une diminution de la consommation régulière de plusieurs produits, qui passe de 8 % (1999) à 5 % (2007).

Au total on dénombre 9 % d’adolescents de 16 ans déclarant n’avoir jamais pris ni alcool, ni tabac, ni cannabis au cours de leur vie vie.

§ École, loisirs et modes de vie

L’enquête permet enfin de documenter un large éventail des pratiques de loisirs des jeunes et de leur perception de l’école. Ainsi par exemple, pour une grande partie d’entre eux (44 %) les élèves de 16 ans apprécient beaucoup l’école (mais 27 % disent ne l’aimer que peu ou pas du tout), et une large majorité déclarent d’excellents rapports avec les élèves du sexe opposé. La communication avec les pairs occupe une place centrale notamment grâce aux nouveaux moyens de communication (Internet, téléphone portable). Un tiers des adolescents interrogés utilisent quotidiennement leur téléphone portable. Par ailleurs, ils ont pour la presque totalité d’entre eux accès à un ordinateur et à Internet à leur domicile. Leurs loisirs culturels sont variés, mais le cinéma arrive largement en tête, même si les concerts et les sorties entre amis ne sont pas rares.

Concernant les comportements transgressifs ou violents (bagarre provoquée, bien public ou privé abîmé, vol dans une boutique et enfin utilisation d’une arme de quelque nature que ce soit pour obtenir quelque chose de quelqu’un), les résultats d’ESPAD montrent que ceux-ci n’ont pas augmenté par rapport à 1999. Mis à part les vols dans une boutique, ces comportements concernent beaucoup plus souvent les garçons que les filles.

Alcool, tabac et cannabis à 16 ans. Évolutions, usages récents, accessibilité et mode de vie. Premiers résultats du volet de l’enquête ESPAD 2007. Stéphane Legleye, Stanislas Spilka, Olivier Le Nézet, Christine Hasler, Marie Choquet.

ESPAD bénéficie du soutien du ministère chargé de la Jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche, du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche et du Secrétariat général de l’enseignement catholique.

L’ensemble de cette enquête peut être téléchargée sur le site de l’OFDT